L'Assos' Bêche à Melle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Actualité de nos producteurs

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, 30 avril 2017

[EVENEMENT] Visite de la ferme de la vacherie

Visite de la ferme de la vacherie le 13 mai 2017



Chaussez vous bottes ou vos chaussures de marche, nous vous proposons une ballade de ferme historique et musicale.
Le départ est fixé à 10h15.
Dès 9h30 nous vous accueillerons avec une petite une boisson chaude ou froide , selon le goût de chacun.
 
N’hésitez pas à nous annoncer votre présence, même si vous ne souhaitez pas être présent à tout. L'organisation sera simplifiée si l'on a une idée réaliste du nombre de personnes présentes. un p'ti cop de vin , o rajheunezit vint ans.

Pour ceux qui souhaite nous serons heureux de partager un  pique-nique, nous prévoyons des tables et des chaises. Nous vous proposons  une petite collation avec une salade de pâtes à Mathieu, des cochonnailles de la ferme à la plancha et du pain de "derrière les fagots" avec une participation libre.  Ceux qui le souhaitent, peuvent compléter avec un dessert à partager , des crudités à croquer...

Avec le plaisir de passer un bon moment avec vous.

Claire et Etienne


Pour l'assos bêche à Melle, ce sera l'occasion de revisiter la ferme.
Claire et Etienne ont besoin d'aide
à 9h 2 personnes pour aider au parking
pour le café et accueillir les retardataires : 1 personne
à 12h pour la plancha : 2 personnes

Merci pour eux.
Lors de la réunion de ce soir, certains se sont proposés, merci.
Il reste des places !
Anne-Sophie M

mardi, 25 octobre 2016

Retour sur la visite à la Cocotte gourmande

Visiteurs : Alix G, Caroline F, Matthieu M, Isabelle S

Ce samedi 22 octobre, nous nous sommes rendus près de Balzac en Charente, visiter la Cocotte gourmande. Nous étions peu nombreux, mais la qualité (des adhérents !) était là !!

Fabien Ruscassie, transformateur de légumes, concoctent différentes recettes pour confectionner des conserves : soupes, coulis de tomates, chutney, houmous, condiments en tout genre, légumes pour couscous, mélange pour taboulé...

Produits Cocotte

Nous avons d'abord découvert un premier espace de stockage...L'atelier est plein... et d'autres bocaux arrivent ! Le stockage n’est pas évident.

Stockage

La zone de chalandise est très étendue : La Rochelle, Saintes, Rochefort, Bordeaux, Périgueux, Limoges, Poitiers, Angoulême, Melle, Paris tous les deux mois (5 groupements de consommateurs + le Retour à la Terre, épiceries fines, ...), plus « Le marché sur l’eau » en Seine-et-Marne, marchés sur les quais en remontant la Marne en péniche.

Fabien travaille à la demande pour certains maraîchers : avantage, pas de stockage, pas de ventes à faire. Il participe aussi à des marchés de Noël, des marchés, « Les Gastronomades », vends à des magasins bio et a des dépôts dans des magasins de producteurs.

Les légumes viennent le plus possible de la région. Fabien est très rigoureux quant à la qualité des légumes, le goût étant lié à la qualité de ceux-ci. Contrôle Ecocert tous les ans : chaque nouvelle recette doit avoir la certification.

Les recettes font l'objet d'essais ou tests avant de trouver le bon petit goût qui conviendra à nos palets !

Essais recettes

Afin de gagner du temps, il s’est équipé en août 2015 d’une étiqueteuse semi automatique,

Etiqueteuse

d’une « pompe distributrice doseuse » pour les soupes et autres recettes semi-liquides, d’un gros mixeur.

Il s'est aussi équipé d'une embouteilleuse.

EmbouteilleuseVideo embouteilleuse

Nous avons ainsi fait le tour complet de l'atelier, avec le stockage des verrines vides...

Stockage verrinesl'espace production, les frigos, l'espace stockage de courges...

Stockage courges

Nous avons terminée par le moment de convivialité, le déjeuner au soleil !!

déjeunerDéjeuner2

    

   

  

  

  

  

  

  

 ... avec dégustation des dernières nouveautés : ketchup, aubegines-menthe-pineau, poivronade au chèvre !!!

Pour goûter

... avant de repartir avec notre grosse commande !!

Voiture chargée

jeudi, 4 avril 2013

MARCHÉ A LA FERME DE CHASSAGNE (16)

Marché Bio et Local à Chassagne à VILLEFAGNAN

Vendredi 5 Avril 2013 de 17H à 20H

Légumes et fruits, fromages, viandes au détail, pain, œufs, boisson, tisanes, conserves, miel,...
Plants de saison
Démonstration de vannerie

16H-17H : Visite d'une maison charentaise en cours d'éco-restauration

17H : Film et débat autour des Cigales et de l'épargne solidaire

Pour se rendre à Chassagne : suivre les panneaux " camping à la ferme " aux alentours de Villefagnan

Pour tout renseignement : 06 70 74 16 68 

lundi, 18 juin 2012

La récolte de pommes 2012 !

Benoît Piron est producteur et technicien en arboriculture fruitière biologique à la tête de l’EARL Les Vergers de pirouette à Saint-Pardoux. Il réagit aux propos tenus par certains de ses collègues arboriculteurs sur la récolte à venir et apportent quelques précisions.

Comment s’annonce la future production aux Vergers de Pirouette ?
Benoît Piron : « Concernant les pommes, il est vrai que l’année s’annonçait très pessimiste. À la sortie des fleurs, nous nous sommes aperçus à cause des aléas climatiques que bon nombre d’entre elles coulaient. Aujourd’hui mon regard est tout autre : certes nous avons de la perte mais soyons positifs et disons les choses telles qu’elles sont. Certaines variétés ont été touchées, notamment les clochards, juliet, braeburn, un peu golden ; mais beaucoup d’autres présentent à ce jour un bon potentiel comme gala, belchard, goldrush, crimson. Cela dit, je reconnais que certains producteurs sont plus touchés que d’autres mais en moyenne cette année, comptons plutôt 30 % de perte et non 60 % comme certains l’annoncent, ce n’est pas tout à fait la même chose ».

Et pourtant certains de vos collègues disent le contraire…
« Voilà maintenant 20 ans que je fais de l’arbo et je crois n’avoir jamais connu de bonne année. Pourtant nous produisons toujours des pommes, non ? Si la pomme ne marchait plus, nous aurions déjà arrêté de produire en Gâtine voir même en France ! »

On dit aussi qu’il y a eu une mauvaise pollinisation et que les abeilles ne sortaient pas…
« Effectivement, avec les intempéries et le froid, les insectes pollinisateurs comme les abeilles ont été retardés dans leur travail. Mais une nouvelle fois, soyons transparents sur nos méthodes de travail. Exerçant une petite activité apicole, je peux assurer que nos premières miellées sont équivalentes à celles de l’an dernier. On peut en conclure que nos abeilles ont bien travaillé ».

Pourquoi ne sont-elles pas allées sur vos pommiers ?
« Au risque d’en fâcher certains, mais pour être le plus sincère possible avec les consommateurs, il faut savoir qu’en année pluvieuse les risques de maladies et ravageurs sont très élevés. L’ensemble de nos interventions sanitaires ont été plus importantes, gênant ainsi l’appétence des fleurs pour les abeilles ».

Et en bio c’est différent ?
« Au contraire, comme les arboriculteurs bio n’ont pas le droit à certains produits de synthèse, ils ont dû multiplier leurs interventions, notamment les produits soufrés qui ont un effet répulsif sur les abeilles et bloque la germination des pollens dans le tube pollinique. De plus aujourd’hui dans le nouveau cahier des charges bio, de nouveaux produits comme les neurotoxiques sont autorisés sur nos cultures et sont très dangereux pour les abeilles et nos insectes pollinisateurs. Alors quand certains arbo bio sont surpris du mauvais fonctionnement de leurs abeilles, je préfère en rire, soyons logiques ! »

Le bio que vous nous décrivez n’est pas si bon que ça…
« En tant que producteurs bio, ça me fait terriblement mal de dire cela, mais la nouvelle réglementation bio sera à long terme plus dangereuse que celle du conventionnel. Nous n’avons aucuns reculs sur les nouveaux pesticides autorisés en bio. Chose certaine, contrairement aux produits chimiques du conventionnel qui ont des actions ciblées, ces pesticides utilisés en bio sont des « tues tout ». Quels que soient nos politiques, leur volonté est d’avoir 20 % de bio pour 2020 : objectifs du Grenelle de l’environnement. Ce bio a pour but d’alimenter restauration collective, GMS, divers magasins bio comme les Biocoop… Pour être certain de trouver du bio, il faudra probablement se tourner vers d’autres labels, comme biocohérence, demeter, etc., et trouver des producteurs locaux sincères avec une vraie éthique bio… »

Benoît PIRON

jeudi, 10 mai 2012

Rencontre Alterfoncier

http://blogs.paysmellois.org/alterfoncier/public/blowup-images/page-t.png

Suite à l’acquisition par La Foncière Terre de Liens de 14ha de terre pour soutenir le projet Alterfoncier, le collectif Alterfoncier vous invite à venir visiter la ferme d’Etienne Gautreau et échanger des suites du projet :

Dimanche 13 mai à 10h
La Vacherie- St Léger de la Martinière

Programme :
- Retour du diagnostic agro-environnemental réalisé par le CIVAM
- Visite de la ferme
- Pique-nique (merci à chacun d'apporter son panier et de prévoir des bottes
pour se balader dans les champs)

Contact Terre de Liens Poitou-Charentes :
O5 45 67 79 46 ou pc@terredeliens.org